Madagascar

L'île

Séparée au sud-est de l'Afrique par le canal de Mozambique, Madagascar est la 5ème île du monde en superficie (587 295km²). Voisine de l'île Maurice et de La Réunion , dans l'Océan Indien, elle possède plus de 4 800 km de côtes. Sa capitale est Tananarive ou Antananarivo en malgache.

Avec son immense étendue, la faune et la flore malgache sont riches et uniques avec un taux d'endémisme de 80%.

Sur la côte Ouest, un paysage de plaines et de savanes, une végétation de plantes grasses, des terres de baobabs et plus au sud des épineux. La côte Est, des forêts humides abritent une végétation luxuriante, et un peu plus vers le Nord-est une région de plantation de vanille, de litchis, de caféiers et de cacao. Au centre de l'île, la région des hauts plateaux composée de massifs et de pics, contraste avec les marais et collines qui favorisent la culture du riz.

Climat

Madagascar a un climat tropical. Pendant toute l'année, il fait chaud sur les régions côtières. Mais sur les Hautes Terres (Antananarivo, Antsirabe, Fianarantsoa...), le climat dépend de la saison.

Du mois de novembre au mois d'avril : c'est l'été austral. Durant cette période :
- de novembre à mi-décembre, il fait chaud et sec :
  • 20° à 30°C sur les Hautes Terres
  • 25° à 32°C sur les Côtes Est, Nord- Est et Sud- Est
  • 30° à 36°C sur les Côtes Ouest, Nord- Ouest et Sud- Ouest
- de mi-décembre à avril, il fait chaud et humide sur toute l'étendue du territoire et c'est la période des cyclones à Madagascar.
Du mois de mai au mois d'octobre : c'est l'hiver austral. Durant cette période :

- au mois de mai, il commence à faire frais dans la soirée.

- de juin à août, il fait généralement froid sur les Hautes Terres :
le matin inférieur à 10°C l'après-midi 18° à 20°C
dans la soirée 12° à 15°C

- de septembre à octobre, c'est la sortie de l'hiver, la température est agréable.

Régions et populations

Divisée en 22 régions, la population malgache est un mélange de peuples entre l'Afrique et l'Asie, avec ses premiers habitants qui devaient être venus, d'après les recherches historiques, d'Indonésie et de Malaisie, pour s'installer à l'intérieur de la Grande Ile, et sur les hauts plateaux.

De nos jours, 18 ethnies composent le peuple malgache qui recense aujourd'hui près de 24 millions d'habitants. Les plus importants en nombre sont : les Merina et Betsileo au centre, les Bara et Antandroy au sud, les Betsimisaraka à l'est, et les Sakalava à l'ouest.

Us et coutumes

Les fady Ce sont des interdits ou tabous, qui régissent certains lieux, actes et situations de la vie. Tout le monde les respecte, et il est particulièrement grave de les enfreindre. A la ville comme à la campagne, le voyageur est tenu de les respecter. Il est parfois tout simplement interdit de pénétrer sur certains lieux, ceux comportant des tombeaux notamment. Mais cela peut concerner aussi un jour d'accès, une tenue vestimentaire, une coutume alimentaire (ne pas manger de porc), ou encore une attitude : pointer son doigt sur quelque chose ou quelqu'un, valable surtout dans certaines régions (dans les Tsingy, par exemple, on doit le recourber avant de le pointer).
Ils sont nombreux, propres à chaque région, voire à chaque village, ou même à chaque famille!
Rassurez-vous, les guides vous diront tout ça.

Le famadihana ou "retournement des morts" La coutume réunit les foules pendant l'hiver austral, de juillet à septembre. Le but est d'honorer les morts, d'exaucer des vœux et demander des bénédictions. Chaque village choisit sa date pour la cérémonie collective et chaque famille décide de quels défunts elle retournera cette année-là, un mort pouvant être "retourné" plusieurs fois au fil des ans, et ré- enveloppé d'un ou plusieurs linceuls selon le nombre de familles qui souhaitent lui rendre hommage.

Le fitampoho ou "bain de reliques" Pratiquée par les Sakalava de Menabe (il y a deux groupes de sakalava, ceux de Boina et ceux de Menabe), la tradition célèbre le bain de reliques des anciens rois du Menabe en les trempant dans le fleuve Tsiribihana. Les danses, les chants et la lutte traditionnelle "moraingy" sont au rendez-vous durant une semaine. Dans la croyance, il s'agit d'attirer la bénédiction du "Zanahary" (Dieu) par l'intermédiaire des ancêtres royaux, sources de joie et de prospérité.

Le tromba ou "culte de possession" C'est une cérémonie où les esprits des ancêtres royaux des grandes tribus sont invoqués par les vivants. Dans le rituel de possession, le possédé est toujours incarné par un roi défunt qui par sa bouche et conseille les vivants. Ainsi, par leur bouche, les ancêtres donnaient-ils leur aval, en quelque sorte, pour toute décision.

Le zébu, animal emblématique Le zébu est simultanément bétail destiné à l'alimentation, animal de prestige, et bête de sacrifice; il est omniprésent dans la vie d'un malgache. Il l'accompagne dans tous les moments importants de sa vie (naissance, circoncision, mariage, mort, famadihana...).

La circoncision (circoncision groupée, sambatra) Une cérémonie célébrée de juillet à septembre (les plaies peuvent se cicatriser plus rapidement en hiver austral), elle se pratique dans toutes les ethnies. C'est un rite de passage, qui permet au garçon de devenir véritablement un homme et de prendre sa place dans la société. chez les Antambaoka de Mananjary, le sambatra se tient tous les sept ans et les festivités durent un mois.

Les ody ou "talismans" Ce sont des sortes d'amulettes (en bois, corne de zébu, coquillage ou pièce de monnaie) destinées à chasser les maladies, à apporter la prospérité, à assurer des récoltes abondantes et à garantir la fécondité des femmes. Elles sont utilisées par le sorcier.

Les ombiasy ou "sorciers" Ils ont le pouvoir de rentrer en contact avec les ancêtres pour connaître les maladies et les soigner. La connaissance en plantes médicinales leur assure un rôle fondamental dans la communauté. On les surnomme : "olona be hasina" ou "personnes aux grandes vertus". D'autres sorciers, les mpamosavy, pratiquent la magie noire, jettent des sortilèges, ou envoûtent des personnes. Ils n'ont pas le droit de pénétrer dans le tombeau familial et ils sont mis à l'écart de la communauté.

Les mpanandro ou "devins" C'est un personnage important dans le village. Sa vocation d'astrologue, lui permet de connaître les bonnes ascendances cosmiques. Il indiquera le moment propice pour envisager le jour de mariage, l'exhumation, la construction d'une maison ou envisager un voyage. Ses avis sont particulièrement écoutés.

Cuisine

La cuisine malgache est à base de riz (vary) servi avec un accompagnement (laoka).
Le riz complet formé de grains rouges est apprécié en "sosoa" (en bouillie), ou en "vary amin'anana" (riz aux brèdes), il se mange au petit déjeuner ou au dîner dans la plupart des foyers malgaches.
Le riz blanc est souvent cuit sec. Il est agrémenté de viandes, de légumes, de poissons ou encore de crustacés, cuisinés de diverses façons, avec ou sans épices. Le piment et l'achard (tomates, carottes, mangues, citrons...) s'ajoute ou pas avec le vary et le laoka pour ceux qui cherchent plus de saveur ou veulent relever le goût.

Les spécialités malgaches

  • le kitoza : lanières de viande de porc ou de zébu salées puis séchées et fumées qui se mangent avec le vary sosoa ou vary amin'anana.
  • le henakisoa sy voanjobory : viande de porc et pois bambara
  • ​​
  • le henakisoa sy ravitoto : viande porc et feuilles de manioc pilées. Sur les côtes, le ravitoto est cuisiné avec du lait de coco.
  • ​​
  • le romazava : sorte de pot-au-feu, généralement composé de viande de zébu et de plusieurs variétés de brèdes (dont quelques boutons floraux de brèdes mafanes).
  • ​​
  • le varanga : effilé de viande de zébu
  • ​​
  • les maskita : brochettes à base de viande de zébu accompagnées de sauce aux cacahuètes ou d'achards.
  • ​​
  • le foie gras avec une tranche de baguette de pain est plus que recommandable pour les fins palais à Antananarivo, Behenjy, Antsirabe et Fianarantsoa.
  • ​​

    Gouters ou petit-déjeuner

  • le koba : gâteau en forme cylindrique à base de cacahuètes et de farine de riz, et le koba ravina, un en-cas sucré à base de banane et cacahuètes renfermé dans des feuilles de bananiers.
  • les beignets : mofo baolina (rond), mofo akondro (beignet de banane), ramanonaka (salé), mofo gasy (sucré), menakely (sucré)...
  • Poissons et crustacés Vous pourrez déguster des poissons et crustacés d'eau douce (tilapia, écrevisses, anguille, carassin commun...), et des poissons et fruits de mer très abondantes sur les côtes (langoustes, camarons, crabes, crevettes, cigales de mer, huîtres, oursins, calmars, thons, daurades, capitaines...) sauf entre janvier et avril où la pêche est interdite.

    La cuisine malgache est assez parfumée grâce à l'utilisation d'herbes, d'épices, de vanille, de cannelle, de lait de coco....

    Des variétés de fruits bien particulières sont à Madagascar, comme : le kaki, le pocanelle, le litchi, le corossol, la goyave, la mangue, la carambole, le fruit de la passion, le jaque, la noix de coco, le tamarin...


    Achats et souvenirs

  • Bois sculptés : statuettes, boîtes de palissandre, maquettes de bateau, instruments de musique (valiha, kabosy...), chaises... Aussi des couvertures d'albums de Tintin (dont l'un à Madagascar, qui n'a jamais existé).
  • Vannerie : de multiples objets en matière végétale (raphia, jonc, palmier...) : chapeaux, paniers, nattes, dessous de plat, sets de table, baobabs ou animaux décoratifs....
  • Accessoires : lamba de soie, nappes et serviettes de tables brodées, tee-shirts...
  • Bouteilles de sable : spécialité de Majunga.
  • Papier antemoro : de couleur blanc écru, épais et granuleux, est entièrement réalisé à la main, puis séché. On l'utilise pour des reliures, des enveloppes, des abat-jour...
  • Poivre, épices, vanille : un large choix tels que : le poivre vert, blanc, noir ou sauvage, baies roses, piment, curry, clou de girofle, coriandre, paprika, safran, cumin, curcuma, combava, noix de muscade... Aussi des achards, et bien sûr de la vanille!
  • Récupération : taxis - brousse et véhicules miniatures réalisés avec des boîtes de conserve, canettes de grandes marques de sodas, bombes insecticides ou boîtes de lait concentré.
  • Bijoux en or ou argent : colliers, bracelets, boucles d'oreilles...
  • Pierres précieuses et semi-précieuses : il y en a de toutes les formes et couleurs, de l'œuf de cristal. jusqu'au jeu de solitaire dont chaque bille est une pierre rare de Madagascar.
  • Chocolat : une large gamme de chocolat à la chocolaterie Robert.
  • Boissons

    L'eau du riz La boisson traditionnelle est le ranon'ampango ou ranovola. Une eau bouillie qui a été ajouté dans la marmite où l'on a déjà fait cuire le riz; les grains de riz plus ou moins brulés qui sont restés au fond donnent alors à l'eau un goût un peu amer et une couleur brun clair.

    Les jus Vu la multitude de fruits qui pousse sur l'île, les jus naturels sont courants (goyave, corossol, papaye, goyave de Chine, citron...). On trouve des jus gazeux locaux tels que le soda "Caprice", et la limonade "Bonbon Anglais" qui est beaucoup appréciée. "Tonic" et "Visy gasy", des eaux gazeuses pétillantes.

    Les bières et les vins La reine des bières malgaches "Three Horses Beer" ou THB est vendue en petit modèle (PM) ou grand modèle (GM) et en canettes. Il y a aussi Gold, Skol, Queen's... Et une bière panachée, le "Fresh".

    Pays producteur de vin, les vignobles se trouvent dans la région de Fianarantsoa où l'on peut citer le "Lazan'i Betsileo", le "Clos Malaza" et le "Domaine de Manamisoa".

    Autres boissons locales Le "toaka gasy" , un rhum produit localement en grande quantité et peut être bu sec, ou aromatisé avec des fruits et des épices pour préparé du "rhum arrangé". Le "betsabetsa" est produit à partir de jus de sucre de canne fermenté. Le "trembo", un vin de palme à base de lait fermenté de coco.

    Droits et marchandises non soumises à l'établissement d'une déclaration à l'exportation au départ international de Madagascar.
    Un (01) voyageur a le droit d'amener :
    • Ar 400 000 de billets en monnaie locale;
    • 250g de bijoux poinçonnés pour les résidents;
    • 1kg de bijoux poinçonnés pour les non-résidents sous réserve de présentation d'une déclaration de change correspondant à la valeur des bijoux;
    • 2kg de vanille préparée (gousse, tressée);
    • 5kg de graines sèches (haricots, pois bambara, pois du Cap...)
    • 1kg d'oignons, d'ail
    • 1kg de poivre
    • 1kg de café